Vous n’en faites pas assez !

Vous êtes déprimé parce que vous avez l’impression d’aller d’échec en échec malgré vos efforts ? Bonne nouvelle : vous êtes loin d’avoir tenté tout ce qui est possible pour progresser. Mauvaise nouvelle : ça ne va pas se faire tout seul. Vous allez devoir fournir de sérieux efforts.

 

Retranscription

Bonjour aux hommes qui ont un problème d’éjaculation trop rapide et qui ont décidé de se bouger pour progresser.

Est-ce que vous vous êtes déjà posé la question suivante : « Quand je suis bloqué sur un problème, c’est quoi la meilleure façon pour m’en sortir ? ».

On a tous un ou deux domaines dans notre vie où en toute modestie, on n’est pas mauvais. Ça peut dans votre travail, ça peut être dans une liaison sociale, ça peut être un loisir comme un instrument de musique, du théâtre, avoir le sens de l’organisation. Aussi, quand on est doué en quelque chose et qu’on a des facilités, c’est extrêmement satisfaisant. Maintenant vous avez en tête un domaine dans lequel vous n’êtes pas mauvais.

Si jamais quelqu’un qui ne connait rien vient vous poser la question pour savoir comment progresser, le conseil que vous allez probablement lui donner sera de :

  • Se mettre à l’action.
  • Commencer à travailler dès maintenant.
  • Travailler régulièrement.
  • Travailler intelligemment.

La raison pour laquelle vous ne progressez pas sur ce problème d’éjaculation trop rapide, c’est que vous ne suivez pas ces trois conseils.

Vous devez vous préparer, vous entrainer.

Si vous êtes dans la vie active, souvenez-vous de vos années d’études, vous avez eu un radin de voir dans une matière qui vraiment, ne vous plait pas et qui vous casse les pieds. Comme vous savez que vous devez travailler dessus, votre soirée est réservée, c’est dans votre programme. Et finalement par magie, on se retrouve téléporté à un autre endroit de l’appartement et cet endroit, c’est… votre frigo. Votre devoir, soit vous ne l’avez pas rendu, soit vous l’avez bâclé. Et en plus de ça, vous n’avez même pas profité de votre soirée. Revenons au sujet qui nous intéresse à savoir, la sexualité. Les hommes qui éjaculent trop vite ont un point commun, c’est qu’à un moment ou à un autre, ils ont décroché.

Alors, vous allez me dire : « Oui, mais Eric, c’est dur. Si je pouvais, je ferais n’importe quoi pour faire disparaître ce problème de ma vie d’un coup ». Bien sûr que ce n’est pas amusant, bien sûr qu’on ressent la souffrance. Mais, entre nous, n’auriez-vous pas décroché, à un moment ou à un autre, à cause des échecs répétés ? Ça se passe un peu de la même façon qu’on décroche d’une matière à l’école ; on se laisse aller. Lorsqu’on travaille et qu’on le fait de façon désorganisée, le jour du contrôle – je parle du moment où vous avez une relation sexuelle – eh bien, vous êtes à moitié en improvisation. Vous vous sentez perdu, un peu comme un lapin qui a les yeux prix dans les phares d’une voiture.

Il ne sert a rien de se stresser !

Être stressé, c’est normal. Bien sûr que vous êtes en souffrance, et ça mérite de la compassion. Mais d’un point de vue pratique, ça ne sert à grand-chose. Ce qui marche mieux, c’est d’écouter en classe ; c’est de lire ses cours ; c’est-à-dire, chercher de l’aide en dehors du cours si jamais cela s’avère nécessaire. Lorsqu’on a un contrôle, il faut s’y prendre vraiment à l’avance pour être prêt. La question que vous devez vous poser actuellement : « Est-ce que vous faites vraiment tout ça pour progresser sur votre problème d’éjaculation trop rapide ? »

La concentration

En dehors des sexologues, il y a d’autres professionnels qui peuvent vous apporter une aide énorme pour progresser. Ce sont les préparateurs sportifs. Dans le sport comme dans la sexualité, le corps est un outil et en plus, leur travail, c’est d’aider les gens à progresser le plus rapidement et le plus efficacement possible. Est-ce que dans votre vie, vous avez déjà lu le livre d’un entraineur sportif ? La bibliographie d’un très grand sportif, un sportif de légende ? Le point commun de tous ces livres, c’est qu’ils donnent le même conseil. Et ce conseil, c’est de vous concentrer.

Cas du sportif ou l’amant inexpérimenté

Voici l’article d’un entraineur qui travaille avec des sportifs de haut niveau et il montre la différence sur le terrain entre un sportif débutant qui n’est pas concentré, et un autre sportif confirmé qui est concentré sur ce qu’il fait. Et ce qui est surprenant, c’est à quel point on peut faire un parallèle avec la sexualité d’un homme qui ne se contrôle pas. Avec une concentration insuffisante, Le sportif subit le jeu, il se fait surprendre par l’action. Il porte son attention sur les détails qui ne sont pas pertinents et quand il se passe une action, le temps entre l’analyse et la réaction est beaucoup trop long.

Cas du sportif ou l’amant expérimenté

Maintenant, l’amant ou le sportif est expérimenté est capable de :

  • Comprendre ce qui se passe.
  • Anticiper ce qui va arriver.
  • Trier les informations qu’il reçoit.
  • Faire attention de ne traiter que les informations pertinentes du jeu.
  • Analyser les actions qui se déroulent et réagir rapidement.

Entraînez-vous !

Posez-vous la question : « Est-ce que vous en faites suffisamment pour progresser ? ». Par exemple, quand vous vous masturbez, est-ce c’est uniquement pur vous l’occasion de vous libérer d’une décharge sexuelle ou est-ce que vous transformez ça en exercice qui peut vous permettre de progresser ? » Pareil, lors de votre dernier rapport sexuel qui a été trop rapide, est-ce que vous aviez déjà une vraie stratégie en tête ? Ou bien, est-ce que vous y êtes allés un peu les mains dans les poches en vous disant que vous allez voir, toucher du doigt et croiser les bras en espérant que ça se passe bien ? Si c’est comme ça que vous avez abordé votre dernier acte sexuel, eh bien, je vous le dis, c’était attendu, ce n’est pas la peine de vous plaindre. Si vous ne travaillez pas pour vous améliorer, vous ne progresserez pas. Ce conseil qui est de :

  • travailler
  • se préparer
  • se concentrer

vous allez le retrouver absolument partout. Chez les chanteurs, et les joueurs d’échecs et même dans la musculation, les body builders vous le diront : Pour pouvoir progresser, il faut se concentrer sur le muscle qu’on a envie de travailler. Un exemple en passant.

Mots de fin

Cette vidéo est terminée, vous pouvez également télécharger le guide : Bien démarrer votre prochain sexuel, ça vous permettra également de vous abonner à la newsletter du site. Et en attendant la prochaine vidéo, n’oubliez pas, si vous vous en donnez les moyens, vous allez progresser. Alors, FOCUS ! À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.