Éjaculation précoce : qu’en pensent les gens dans la rue ?

L’éjaculation trop rapide est tabou. Mais qu’en pensent les gens dans la rue quand on les interroge ?

 

— Bonjour à tous, pour cette vidéo avec un format un peu différent. Déjà première chose, vous pouvez le voir : je ne suis pas tout seul.
— Et oui c’est vrai, je m’appelle Pierre, j’ai aussi une chaîne sur Youtube sur l’éjaculation rapide, où je parle de sujets un peu transverses sur la question.
— On va en reparler en fin de vidéo, mais déjà la raison pour laquelle Pierre est là, c’est qu’il m’a proposé un format de vidéo qui m’a intéressé.
— Oui, je pense que les hommes parlent très peu d’éjaculation trop rapide entre eux. C’est un sujet assez tabou au sein de la société. Donc l’idée, c’était d’aller voir les gens dans la rue et leur poser des questions sur ce sujet.

Les éjaculateurs précoces, c’est quel pourcentage des hommes ?

Dix… Quinze… Vingt pourcents ?

Alors là aucune idée. Je ne sais pas du tout!

Une personne sur dix.

Environ dix pourcents.

Trop rapidement pour la plupart des hommes !

On retombe à peu près sur les mêmes ordres de grandeur. C’est entre 20 et 35 %. Et d’ailleurs, c’est ce qui a donné le nom de la chaîne d’Éric. Comme vous avez pu le voir, il ne cherche pas le sensationnel. Il est plutôt dans la fourchette basse. Et je trouve ça assez honorable.

Quelle est la durée moyenne d’une pénétration ?

Je ne sais pas… Quinze minutes ? Vingt ?

Je dirais qu’en France, ça doit être entre 6 et 10 minutes.

Un quart d’heure.

Vingt minutes ?

Une demi-heure ? La réponse la plus simple à cette question c’est… 5,4 minutes. Comment est-ce qu’on arrive à ce chiffre ? L’étude la plus complète qui existe à ce jour, date de 2005. Cette étude a porté sur 500 couples, dans cinq pays différents. On leur a demandé tout simplement – ce n’est pas très glamour – de se chronométrer.

Et on a obtenu des résultats un peu plus précis qui sont également très intéressants. Ce qui a été fait, c’est que les hommes ont été regroupés dans trois classes d’âge différentes. Ce qu’on peut voir, c’est que le temps de pénétration diminue avec l’âge. Autrement dit, c’est contre-intuitif, mais les hommes au fur et à mesure qu’ils avancent en âge, se contrôlent de moins en moins bien.

Une autre croyance fausse que cette étude a permis de contrecarrer, c’est l’idée selon laquelle les hommes circoncis réussiraient à mieux se contrôler. Ce qu’on peut voir, c’est que la durée de pénétration des hommes circoncis dans cette étude était de 6,7 minutes. Et que pour les hommes non circoncis la durée de pénétration était de… 6 minutes ! On peut voir que la différence est minime. Il existe d’ailleurs d’autres études spécifiquement effectuées sur ce sujet, dans lesquelles la différence est encore plus faible.

Orgasme féminin par pénétration : quelle est la durée nécessaire ?

En général, un peu plus de temps, c’est mieux.

Plus que les hommes. Ca, c’est sûr !

Je ne sais pas.

Déjà, avec la pénétration, il n’y a pas beaucoup de femmes qui ont des orgasmes. Mais sinon, je pense que ça prend une bonne dizaine de minutes.

Une demi-heure !

Nous n’avons pas réussi à trouver d’études aussi larges que ce qu’on a eu pour les hommes pour la question précédente. Cela dit, les études montrent que le temps nécessaire pour qu’une femme atteigne l’orgasme par la pénétration est de… 8 minutes ! On peut donc voir que c’est sensiblement supérieur au temps de pénétration moyen des hommes.

Que faire pour retarder son éjaculation ?

Mettre deux capotes ?

Ce n’est pas à moi de le dire.

— Est-ce que tu aurais des conseils ?
— Non !

Ralentir ?

Je pense qu’il faut en parler avec la personne avec qui on est. Et à partir de ce moment-là, ça ira mieux.

Pour ça, j’ai un principe qui s’appelle principe de la « pomme dorée », dont je parlerai plus en détai- sur ma chaîne.
Mais pour l’heure, retenez qu’il faut :

  • Apprendre à maîtriser son degré d’excitation.
  • Il faut apprendre à bien respirer.
  • Et apprendre à décontracter ses muscles lors de la pénétration.

Faut-il consulter un sexologue ?

Je pense que c’est un cercle vicieux, mais que ça peut se régler en discutant. Pas forcément un sexologue. Mais avec quelqu’un. Avec son conjoint ou sa conjointe.

Il y a des professionnels avec lesquels on peut en parler librement.

J’imagine que certaines personnes doivent pouvoir se prendre en main toutes seules sans trop de problèmes. Alors que d’autres doivent consulter un sexologue.

Vous renseigner par vous-même, soit en lisant des livres, soit en suivant des formations en ligne, ou regardant des vidéos sur Youtube, comme vous êtes en train de le faire, c’est très bien ! Ça permet effectivement de progresser. Mais la façon la plus efficace réellement de progresser, c’est de travailler conjointement avec un sexologue qui va vous suivre pendant un moment.

Conclusion

— Nous arrivons à la fin de cette vidéo. Pierre, merci pour ta présence. Et merci pour cette idée.
— Merci Éric de m’avoir suivi jusqu’au bout.
— Normalement, Pierre ne devrait pas revenir sur cette chaîne.
— Pierre où peut-on te retrouver ?
Sur ma chaîne, je pense que c’est le plus simple. Je suis un ancien éducateur précoce, j’essaie de parler du sujet de façon assez décomplexée. D’ailleurs, là, j’ai sorti une vidéo sur le lien entre le porno et l’éjaculation précoce. Je pense que ça peut t’intéresser.
— J’irai voir ça. Je vais vous mettre un lien vers la chaîne de Pierre. Il y aura tout simplement l’icône qui va apparaître quelque part, je ne sais pas exactement où. Et si jamais vous aviez un doute sur le fait que l’éjaculation trop rapide, c’est quelque chose qu’on peut réussir à régler. Et si vous aviez besoin d’une preuve, la voilà à côté de moi, juste ici ! Vous pouvez continuer à vous abonner à la chaîne et à suivre les prochaines publications. Je rappelle qu’il y a également un site internet sur lequel il y a des articles. Tout n’est pas au format vidéo. N’hésitez pas à suivre Pierre, qui possède également un site Internet. N’hésitez pas à continuer à me suivre. Et je vous dis à très bientôt !
— Au revoir, à bientôt les gars !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.