Trouver les bonnes informations

Comment trouver des informations fiables ?

Sur l’éjaculation trop rapide, on trouve en ligne tout et n’importe quoi. Découvrez où se trouvent les bonnes informations.

 

Retranscription du contenu de la vidéo

Cette retranscription est présente avant tout pour aider les moteurs de recherche à indexer la page.
Je vous encourage plutôt à regarder la vidéo 🙂

Bonjour les hommes qui ont un problème d’éjaculation rapide et qui agissent pour avancer.

La semaine dernière, j’ai reçu un message privé d’un internaute qu’on va appeler « Julien ».

Hello Eric. Merci pour ce que tu fais. Je cherche actuellement à me renseigner pour mieux gérer mon excitation sexuelle. Tu recommandes de regarder des contenus fiables et de qualité. Mais où peut-on les trouver ?

Julien

Très régulièrement, je recommande de faire attention à ce que vous lisez. En particulier sur le sujet de l’éjaculation trop rapide.

Pourquoi ?

Les problèmes d’éjaculation, c’est extrêmement tabou. Ce qui fait qu’on ne peut pas en parler les uns avec les autres pour recouper les informations et avoir des conseils.

Il n’y a pas de solution unique et simple. Si je fais un parallèle avec la perte de poids. C’est compliqué de perdre du poids, il y a beaucoup de choses qui entrent en œuvre. Mais le mécanisme de base, tout le monde le connaît. Il faut dépenser plus d’énergie que celle qu’on absorbe avec la nourriture. Je vais simplifier à l’extrême. Si vous ne mangez que de la laitue et que vous faites trois heures de natation par jour, vous allez mincir.

En revanche pour l’éjaculation trop rapide, il n’y a pas de solution aussi basique et aussi simple.

Et malheureusement les sexologue s’expriment peu et plutôt mal sur ce sujet. Il y a un déficit d’informations de qualité.

Ce qui fait que lorsqu’on veut progresser sur le sujet de l’éjaculation, c’est compliqué de trouver de bonnes informations. Je pense même qu’un jour je vais vous faire une petite vidéo. Une vidéo plus légère que d’habitude, consacrée aux solutions les plus farfelues sur lesquelles j’ai pu tomber en ligne.

Mais du coup comme Julien vous vous posez la question : où est-ce que je peux trouver de bonnes informations ? Et quand je tombe sur des informations, comment est-ce que je peux repérer si ce sont des informations fiables, ou non ?

Les informations proviennent de deux grands domaines

Alors, quand vous vous intéressez au domaine sexuel, vous allez tomber sur deux types d’informations. D’abord ce qu’on pourrait appeler les informations ésotériques, et ensuite les informations scientifiques. Ce qu’on peut classer dans les informations « ésotériques » pour simplifier. Ce sont toutes les informations qui vont vous dire que votre corps est fait de flux d’énergie qui circulent. Qu’il faut vous rapprocher du taoisme, ou des habitudes de peuplades qui sont restées en accord avec la Nature. L’autre approche – celle que je suis – c’est l’approche scientifique.

Quatre types de contenus

Pour appliquer ça au domaine de l’éjaculation trop rapide, Je vais vous donner les quatre types de contenus sur lesquels vous allez tomber, par ordre de rigueur.

La vulgarisation scientifique

Tout d’abord il y a des gens qui vulgarisent des connaissances scientifiques qu’ils ne possèdent pas eux-même. C’est ce qu’on appelle la vulgarisation scientifique. Quand c’est bien fait, ça ne pose aucun problème. Pour simplifier, on va dire que c’est la technique « C’est pas sorcier ». Les journalistes qui travaillent sur ce genre de contenu passent d’un sujet à l’autre constamment. Bien entendu, ils ne sont pas experts sur chaque sujet. C’est impossible. En revanche, ils font des recherches sérieuses auprès de gens qui sont des experts dans le domaine. Cela leur permet de présenter au public des informations qui sont tout à fait fiables. Et dans un format attractif. Dans le domaine qui nous intéresse, on trouve malheureusement assez peu de contenus de ce type. Il en existe quelques un chez Doctissimo. Attention, sur Doctissimo je parle des articles et pas du contenu des forums. Sur Doctissimo, on peut trouver des articles de ce type là que je vous recommande d’aller voir.

Les spécialistes qui s’adressent au grand public

Vous allez ensuite trouver des contenus produits par des spécialistes à destination du grand public. C’est qu’a fait par exemple le Docteur Catherine Solano. Avec son livre « La mécanique sexuelle des hommes ». Un bon ouvrage de vulgarisation rédigé par un sexologue. Un bon ouvrage que je vous ai déjà recommandé.

Les ouvrages pour former les spécialistes

Ce sont des contenus qui permettent aux professionnels de se former ou de continuer à s’auto-former au cours de leur carrière. Dans cette catégorie, il y a un livre autour des 15 ou 20 € qu’on trouve sur Amazon et que j’ai déjà chroniqué sur mon site. Il s’appelle « La thérapie sexofonctionnelle » du Dr François de Carufel. Comme c’est un ouvrage de formation pour les professionnels, il est complètement incompréhensible pour le grand public. Et enfin, tout en haut du podium, on trouve.

Les rapports des chercheurs

Les rapports des études des chercheurs en sexologie. On parle de contenus qui ne sont compréhensibles que si vous êtes sexologue ou urologue. Comment avance la Science ? Elle avance loin des yeux du grand public. Et avec énormément de rigueur. Chaque étude est extrêmement documentée. Il y a des protocoles à suivre. Bien entendu, c’est aussi intéressant et aussi fiable qu’inaccessible au grand public. Ces contenus, qui sont les les plus précis sont publiés dans des revues spécialisées. En anglais ; un anglais médical et très technique. Et c’est de là que viennent le plus gros des contenus que je vous donne sur le projet Un Homme sur Cinq.

Alors, comment allez-vous pouvoir juger de la fiabilité d’un contenu ? Que ce soit dans le sujet de l’éjaculation trop rapide, ou bien n’importe quel autre domaine.

L’auteur donne-t-il des chiffres ?

Est-ce que cette personne est capable de soutenir son discours avec des chiffres ? Est-ce qu’elle est capable d’étayer son propose de dates, de chiffres, d’études ? Bref, de quelque chose qu’on peut tracer.

Est-ce qu’on cherche à vous éduquer ?

Il faut que la personne puisse expliquer sa démarche. Qu’elle soit capable de recontextualiser. Par exemple, sur le domaine de l’éjaculation trop rapide, il existe deux approches. La première est de dire que c’est un problème principalement physique. Auquel cas la solution vous souvent être médicamenteuse. La seconde est de dire que c’est un problème lié à une mauvaise habitude comportementale.

Est-ce qu’on a démontré son expertise ?

Est-ce que cette personne peut montrer qu’elle a déjà guéri des gens avec un certaine succès ? Il n’y a pas forcément besoin de témoignages extrêmement longs. Cela peut simplement être un sexologue installé en cabinet qui a déjà guéri un grand nombre de couples.

Est-ce qu’on vous recommande d’aller voir ailleurs ?

Un point qui apporte toujours de la légitimité, c’est quand une personne recommande d’aller voir les autres professionnels du secteur. Quand on ne se présente pas comme étant LA SEULE solution à suivre, on est toujours plus crédible. Par exemple, à chaque fois je vous le dis. C’est très bien de vous renseigner via des vidéos Youtube, mais la méthode la plus efficace pour résoudre votre problème, c’est de consulter un sexologue.

Conclusion

Soyez exigeants avec les informations que vous consommez. Et soyez exigeants avec moi ! Si à l’avenir, je devenais paresseux et si je ne suivais pas mes propres conseils, n’hésitez pas à me rappeler à l’ordre. Vous avez tout à fait le droit.

2 réflexions sur “Comment trouver des informations fiables ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.